Est-il possible de rêver lorsqu’on est une jeune Syrienne, dans un pays dominé par le patriarcat et la guerre civile ? « Khalat » de Giulia Pex nous apporte une partie de la réponse.

Khalat est une étudiante Syrienne qui aime la poésie de Prévert et de Rimbaud, elle veut se réaliser sans dépendre d’un homme, mais toutes ces aspirations vont se retrouver chamboulées. Au loin des détonations se font entendre. Les manifestations des printemps arabes sont réprimées dans la violence par le régime de Bachar el-Assad, et bientôt la jeune syrienne sera happée, ainsi que sa famille, dans un tourbillon de violence. La seule solution devient l’exil.

Giulia Pex adapte avec beaucoup de beauté et d’humanité cette histoire vraie contée par Khalat elle-même dans son journal intime (récit évoqué dans « Dov’è casa mia » de Davide Coltri).

OPAC Détail de notice